lundi 9 décembre 2013

Nelson Mandela

 
 
 
"Etre libre, ce n'est pas seulement
se débarrasser de ses chaînes ;
c'est vivre d'une façon qui respecte
et renforce la liberté des autres."
 
Nelson Mandela

mercredi 7 août 2013

lundi 1 juillet 2013

Des vaches venues d'ailleurs...

 
 
 
 
Hauteur : 1.35 mètres au garrot 
 Longueur : 2.20 mètres – Poids : 80 Kilos

« Les Vaches venues d’Ailleurs … »
s’installent au Mont Saint-Michel
dans le cadre de l’Exposition
« Normandie Cow »
en partenariat avec

« Les Portes du Mont Saint-Michel »

 
pour la saison 2013
(Mi-juillet à Décembre 2013).

Les vaches
« Multi-Cow »,
« Cow-Attitude »,
« Cow-Licot &Tournesol »,
« Pop-Art Cow »,
« World & Cow »,
« Blue Blue Cow » 
&« Hippie-Cow »
 
feront éclater toutes leurs couleurs.

Exposition en extérieur
face au SuperMarché
 et le Restaurant « Le Pré Salé »


Accès Caserne
Arrêt Grand’Rue
(Navette)

Parking gratuit à partir
de 19 h tous les jours

Exposition gratuite &
accessible tous les jours

lundi 10 juin 2013

Victor Hugo et la Mer, au Scriptorial d'Avranches

 
 
 
 
Dans le cadre de Normandie Impressionniste sur le thème de l’eau, le Scriptorial vous propose une grande exposition consacrée à Victor Hugo et la mer durant tout l’été 2013. L’exposition présente l’image de la mer chez Victor Hugo « l’homme océan », pour reprendre l’expression consacrée par la BnF.
 
 

Au cours de votre visite, découvrez quelques manuscrits et dessins du grand homme, des photos de son exil, et des brouillons de ses œuvres. Des éditions originales et des illustrations sont également exposées, avec de grands noms comme Daniel Vierge, Gustave Doré, François Flameng ou André Masson.
Du 14 juin au 15 septembre 2013
Scriptorial - Musée des Manuscrits du Mont Saint-Michel 
 
Plus de renseignements au : 02.33.79.57.00 accueil-musee@avranches.fr 
 

Tout près du nouveau départ des navettes

 
Nous sommes là
tous les jours,
toute l'année!

A propos de Tombelaine



Tombelaine est un îlot granitique
situé dans la baie du mont Saint-Michel,
sur la rive droite du chenal de la Sée,
à quelques kilomètres au nord du mont Saint-Michel.
L'important marnage (plus de 10 mètres) de la baie
permet à cet îlot d'être atteint à pied sec par basse mer
(3,5 km depuis la côte du Cotentin au nord-est).

Envahie, selon la légende, par la forêt de Scissy,
la baie était plus vaste aux temps historiques anciens,
et seules trois îles émergeaient : le mont-Dol,
situé maintenant à l'intérieur des terres,
le mont Tombe (le mont Saint-Michel) et l'îlot de Tombelaine.

Un mythe breton rapporte qu'une princesse nommée Hélène,
fille du roi Hoël, fut enlevée par un géant, et fut inhumée sur ce rocher.
Le nom de l'îlot viendrait alors d'une corruption de « Tombe Hélène ».
Une autre légende raconte que Hélène se serait suicidée
en tombant du rocher, ne voyant pas revenir son amant de la guerre.
Une autre étymologie mythique associe Tombelaine
au dieu gaulois Belenos, à savoir tumulus Belenis,
le « tumulus de Belenos », dieu gaulois de la guerre,
de la lumière et guide des morts, triple fonction
reprise par l'archange Michel dans les croyances chrétiennes.

On sait d'ailleurs qu'un dolmen se trouvait autrefois sur le site du mont Saint-Michel, dont on peut imaginer que les druides avaient fait un portail vers le monde des morts
En réalité, il s'agit probablement d'un dérivé de tumba « tombe »,
 rare en toponymie, nom ancien du Mont-Saint-Michel
contigu et qui est à interpréter dans le sens de « sépulture »,
voire « cimetière » ou « monument mégalithique ».
L'archétype devait être *tumb-ell-ana, dérivé du précédent,
avec double suffixation, formation homonyme de Tombelaine,
hameau de Sainte-Marie-aux-Anglais (Calvados) ou de Tomblaine,
commune de Meurthe-et-Moselle.

Croquis de la baie






Croquis du Mont Saint Michel et de la baie,
technique mixte: crayon, encre, lavis

Hommage à Victor Hugo


  
 
Hommage à Victor Hugo
Estampe Numérique "Lettre VI" 30x40cm




 

 
Hommage à Victor Hugo
Gravure eau-forte 20x30cm
 
Travail pour l'exposition
Scriptorial à Avranches
Musée des Manuscrits du Mont Saint-Michel 
Du 14 juin au 15 septembre 2013


 
Victor Hugo est né à Besançon en 1802. Encouragé dans son engouement pour la littérature par sa mère, il déclare à quatorze ans : « Je veux être Chateaubriand ou rien ». Dans sa jeunesse, Hugo se consacre à la poésie et au théâtre. Dès 1822, à tout juste vingt ans, il épouse son amie d’enfance,
 
Adèle Foucher, qui lui donne quatre enfants : Léopoldine, Charles, François- Victor et Adèle. Rapidement après son mariage, Hugo rencontre l’actrice Juliette Drouet, qui devient sa maîtresse et sa muse pour le restant de ses jours. En 1841, Hugo accède enfin à l’Académie française, après avoir essuyé trois refus.
Cependant, peu de temps plus tard, en 1843, son enfant préféré, l’aînée Léopoldine, se noie avec son jeune mari. Désespéré, Hugo ne produit plus de grande oeuvre littéraire et consacre alors son temps à la politique.
D’abord royaliste, il devient rapidement démocrate. En 1848, il soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte aux élections. Cependant, il devient très vite un opposant au régime mis en place par ce dernier. Multipliant les discours et les interventions publiques, Hugo fait à cette époque l’objet de nombreuses caricatures.
Contraint à l’exil en 1852, il s’installe d’abord à Bruxelles, puis à Jersey, et enfin à Guernesey en 1855. Son activité littéraire est relancée pendant ces années d’instabilité : Les Châtiments (1853), La Légende des Siècles (1859), Les Misérables (1862)… Les Travailleurs de la Mer (1866) se veut un hommage au

peuple de Guernesey qui l’a accueilli et adopté. Hugo ne reviendra en France qu’après la défaite de 1870. Dès 1872, de retour à Guernesey, il publie Quatre-vingt-treize et se consacre à ses petits-enfants. Puis il s’installe à nouveau à Paris. Jusqu’à sa mort en 1885, Hugo n’oublie pas Hauteville House, sa résidence sur l’île, lieu de refuge durant les années difficiles.

 
 
 
 
 
L’oeuvre littéraire et picturale
 
 
Dans son oeuvre littéraire et picturale, Hugo évoque la mer à de nombreuses reprises. L’océan est pour lui assez ambivalent : étendue calme qui pousse au repos et à la méditation, il peut devenir un élément déchaîné et destructeur, peuplé de créatures étranges et dangereuses. C’est qu’Hugo est lui-même partagé. La Seine lui a volé sa fille chérie, la Manche a englouti des pêcheurs qu’il côtoie. Mais la mer est aussi omniprésente sur l’île où il se retire, comme une déesse nourricière et protectrice pour les insulaires.
L’oeuvre d’Hugo reflète cette dualité. Ses récits et poèmes rendent hommage à l’océan, mais décrivent aussi la furie des éléments et les deuils qu’ils provoquent. Hugo se sent particulièrement proche des insulaires dont il partage l’existence : ces femmes de pêcheurs qui attendent en vain leur époux perdu en mer connaissent une douleur semblable à celle qu’il a connu à la mort de Léopoldine.

Hugo est aussi un grand dessinateur, et ses créations picturales reflètent cette attirance pour l’océan. Hugo a même réalisé une série de lavis pour son roman des Travailleurs de la Mer, qui ne seront cependant pas intégrés à l’édition originale du roman. La vague, qui bouleverse tout sur son passage, n’est pas sans lui rappeler son propre destin. Quant aux créatures qui peuplent les fonds marins, elles lui fournissent une occasion de laisser libre cours à son imagination. La mer est comme une compagne pour l’écrivain et le dessinateur, surnommé « l’homme-océan ».
 
 
 
Une source d’inspiration pour les artistes
 
 
Si la mer inspire Hugo, de son côté, l’écrivain inspire des générations d’illustrateurs. Le roman des Travailleurs de la Mer, pourtant méconnu en comparaison des Misérables et de Notre-Dame de Paris, a fait l’objet de nombreuses réinterprétations par les artistes et les illustrateurs. Dès sa première édition, le graveur Daniel Vierge laisse libre cours à son imagination. Après lui, des noms célèbres, comme Gustave Doré et François Flameng, s’emparent du roman. Les peintres ne sont pas en reste, avec des noms comme André Masson, Achille Granchi-Taylor ou Ernest Ange Duez. Dès le début du XXe siècle, les illustrateurs jeunesse ont également la part belle avec la multiplication des rééditions et des adaptations : Jean Reschofsky (pour la Bibliothèque Verte), Cremonini.
Et les artistes contemporains témoignent encore de l’impact de cet ouvrage. Le dessinateur André Juillard (auteur des Sept Vies de l’Épervier) adapte le roman en bandes dessinées à la demande du magazine Je Bouquine (éditions Bayard) en 1992. Marine Sangis préfère quant à elle illustrer le roman par le biais de ses photographies. Yann Bagot, graveur sur bois, a été davantage touché par les scènes littorales de L’Homme qui rit et s’attaque à cet autre roman méconnu d’Hugo, daté des années d’exil. D’autres artistes se laissent emporter par la vie romanesque du grand homme et préfèrent s’attacher à l’homme plutôt qu’à l’oeuvre : Jean-Pierre Joblin, Élodie Studler, Serge Kantorowicz.
 
Victor Hugo ne laisse pas indifférent : à travers plusieurs techniques et avec diverses sensibilités, des artistes du monde entier continuent de lui rendre hommage.

 

Le Mont Bleu


Blue mount

Exposition à Avranches

 


Exposition au café Le Littré
des photographies de Vincent M
 à découvrir jusqu'à la fin du mois de Juin.
 

Au Cellier de l'Abbaye du Mont Saint-Michel

 
 
 
 
Le monument accueille
l’exposition « Par Mont et par vaux »
proposée par Vincent M.
 
 
 
 
 
 
 
Une exposition à découvrir toute l’année
dans la cellier du Mont Saint-Michel.
 
 
« Le Mont-Saint-Michel et sa baie fantastique
ont toujours attiré les hommes.
Siège d’un célèbre centre de pèlerinage

et d’une abbaye bénédictine,
son histoire est étroitement liée
à celle de la Normandie et de la France.
Vincent M. photographie depuis longtemps
cette baie qu’il affectionne particulièrement.
Il a su capter les premières lumières du matin

comme celles du soir.»

Encore quelques détails de l'architecture du Mont.






Encore quelques détails de l'architecture du Mont.
Les croquis aquarellé sont des détails que le trouve dans le cloître de l'Abbaye.
La photo du milieu est une vue d'ensemble du cloître, les deux autres sont des détails de la merveille vues de l'extérieur.

Le Cloître, commencé par Thomas des Chambres, fut achevé par Raoul de Villedieu, en 1228. La forme générale est un quadrilatère irrégulier composé de quatre galeries qui entourent le Préau découvert ou aire du Cloître.

A l'intérieur des galeries, les motifs de sculpture décorant les écoinçons sont tous différents les uns des autres ; les frises même, bien que se renfermant dans un profil courant, sont très riches, très variées, et toute cette sculpture, composée avec la plus extrême habileté, est exécutée dans la plus grande perfection.

La tour de garde, détails d'architecture




L'architecture du Mont Saint-Michel:
détails des remparts et photographie de la Tour de Garde.

Le Mont Saint-Michel


peinture à l'huile sur carte marine
70x100cm

Les oiseaux de la baie



La baie du Mont Saint-Michel est un lieu de migration
des oiseaux bien connu des ornithologues.

Sur les croquis un cormoran et une aigrette garzette ...
et en dessous un vol de canards


Le dragon 50 et le Mont Saint-Michel


 
 
Estampe numérique 30x40cm
"la naissance de l'hélicoptère"
"Birth of the helicoptere"
 
Le Dragon 50 au Mont Saint Michel
The Dragon 50 in the Mont St Michel
De Vinci au Dragon 50, Paul Cornu...
175€ framed
Digital print N°on 30,
signed, with the artist dry stamp
graphic work about aeronautism
frame size 40x60cm
size 29x39cm

More digital prints in my Art Shop

Le Mont Saint-Michel accessible gratuitement après 19h!

 
Depuis le 3 Juin dernier
Le Mont Saint-Michel est accessible
gratuitement tous les soirs et
toute l'année de 19h à 2h du matin.

Victor Hugo et la Mer, au Scriptorial d'Avranches

 
 
 
 
Dans le cadre de Normandie Impressionniste sur le thème de l’eau, le Scriptorial vous propose une grande exposition consacrée à Victor Hugo et la mer durant tout l’été 2013. L’exposition présente l’image de la mer chez Victor Hugo « l’homme océan », pour reprendre l’expression consacrée par la BnF.
 
 

Au cours de votre visite, découvrez quelques manuscrits et dessins du grand homme, des photos de son exil, et des brouillons de ses œuvres. Des éditions originales et des illustrations sont également exposées, avec de grands noms comme Daniel Vierge, Gustave Doré, François Flameng ou André Masson.
Du 14 juin au 15 septembre 2013
Scriptorial - Musée des Manuscrits du Mont Saint-Michel 
 
Plus de renseignements au : 02.33.79.57.00 accueil-musee@avranches.fr 
 

mercredi 8 mai 2013

Centre des Monuments Nationaux, exposition au cellier du Mont Saint-Michel

 
 
 
 
Le monument accueille
l’exposition « Par Mont et par vaux »
proposée par Vincent M.
 
 
 
 
 
 
 
Une exposition à découvrir toute l’année
dans la cellier du Mont Saint-Michel.
 
 
« Le Mont-Saint-Michel et sa baie fantastique
ont toujours attiré les hommes.
Siège d’un célèbre centre de pèlerinage

et d’une abbaye bénédictine,
son histoire est étroitement liée
à celle de la Normandie et de la France.
Vincent M. photographie depuis longtemps
cette baie qu’il affectionne particulièrement.
Il a su capter les premières lumières du matin

comme celles du soir.»

dimanche 24 mars 2013

Les cloches de Notre-Dame

 


 
 
 
 
 
Les neuf nouvelles cloches de la cathédrale
ont sonné pour la première fois et à toute volée
samedi après-midi, veille du dimanche des rameaux.

 


 
Technorati Profile sh59k7u3nr